BDD (Behaviour Driven Development)

Inventeur: Dan North

Le Behaviour Driven Development est un ensemble de pratiques visant à améliorer la collaboration entre les développeurs, les responsables qualité et les stakeholders non techniques autour de la qualité logicielle dans le cadre de la réalisation d’un produit informatique.

Dan North a créé le BDD en réponse au TDD qui pouvait être source de frustration pour les dévelopeurs: que dois-je tester dans cette User story ? Quelle nomenclature utiliser ? etc …

Pour un Product Owner, la pratique du BDD se traduit en incluant dans la description fonctionnelle d’un élément un ensemble de scénarios tests fonctionnels précis, objectifs et non équivoques et se voulant exhaustifs pour décrire la fonctionnalité.

Plus précisément, le BDD met en avant :

  • l’utilisation de phrases compréhensibles dans la création des classes de tests. Cette pratique aide à une meilleure lisibilité du code et crée un lien avec le fonctionnel attendu.
  • l’utilisation de termes comportementaux. “ShouldCreditAccount” force à se demander si le résultat attendu est cohérent et s’il est vraiment nécessaire.
  • l’utilisation de pseudo-langages de programmation pour l’écriture des tests (Gherkin par exemple). Le Product Owner ou les testeurs peuvent rédiger eux-mêmes les tests d’acceptation et ainsi limiter les incompréhensions avec l’équipe de développement.

Dans le cadre de travail du Product Ower, le BDD permet une plus grande fluidité dans la communication des critères d’acceptation d’une User Story. En effet, ces derniers seront facilement intégrables par une personne non-technique (voir Gherkin pour un exemple), et peuvent également peuvent faire office de documentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *