Kanban

Inventeur du Kanban : Taiichi Ohno (ingénieur chez Toyota à l’époque)

Kanban est une méthode de gestion de processus de production issue du Lean Management adaptée par la suite au développement logiciel.

Kanban utilise un nombre relativement réduit de concepts se focalisant sur la notion de flux de travail :

  • La visualisation du travail en cours (souvent au travers de post-its ou d’un outil électronique) : tout le monde peut voir à tout moment ce qui est développé et par qui
  • La limitation de la quantité de travail en cours (Work In Progress ou WIP) : on fixe un nombre maximal d’items à chaque étape du Kanban sur lesquels les personnes assignées peuvent travailler afin d’éviter la dispersion de l’équipe et les goulots d’étranglement pour passer d’une étape à l’autre.
  • Le travail en flux tiré : c’est la demande qui tire le travail et non l’inverse. On produit ainsi juste à temps, en limitant les gaspillages.
  • La formalisation explicite des règles de fonctionnement : en les rendant claires et visibles par tous, on maximise les chances qu’elles soient bien appliquées.
  • L’utilisation de modèles pour trouver des opportunités d’amélioration : en aidant l’équipe à comprendre les notions de flux de travail ou de files d’attente et en organisant l’amélioration continue, on permet aussi au processus de progresser.

Correctement mis en place, un processus géré par Kanban est capable de s’adapter rapidement aux changements, de prévenir les problèmes et les goulots d’étranglement et de produire en flux tendu un résultat de qualité.

Méthode issue de la philosophie du Lean Management dont Toyota fut l’instigateur, le Kanban est désormais adopté comme outil de gestion de projet agile à part entière. Parfois couplé avec scrum (voir scrumban) il est aujourd’hui très répandu au sein des équipes de développement agile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *