E comme … Education !

Il n’y a pas d’école de Product Management et pas de chemin parfait. Les PM ont besoin d’un large panel de compétences et connaissances (Design, Data, Tech, Marketing, etc.).

Par conséquent, vous ne pouvez pas et ne devriez pas chercher une formation ou une carrière spécifique pour construire ou rejoindre une équipe Produit. L’objectif est selon moi d’avoir une équipe la plus pluridisciplinaire possible, autant en soft qu’en hard skills. En tant que PM à la recherche d’une nouvelle aventure, concentrez-vous sur la recherche d’une équipe où ce qui vous rend unique, ou bien ce en quoi vous êtes le meilleur, n’est pas déjà présent dans cette équipe.

Pendant les entretiens, j’aime poser ces 2 questions :

  • Qu’allez-vous apporter à notre équipe ? (Qu’est-ce-qui vous rend unique ? Qu’allez-vous enseigner aux personnes avec lesquelles vous travaillez quotidiennement ? Sur quel sujet êtes vous ou pouvez vous devenir un expert ? etc.)
  • Que voulez-vous que nous vous apportions ?

Cela ne pourra marcher je pense, que si nous pouvons vous apprendre quelque chose ou vous donner l’occasion d’être meilleur dans un domaine. Tout ne repose pas que sur vous.

C’est très important de penser dans les 2 sens. Le recrutement de PM prend beaucoup de temps :

  • 3-6 mois pour trouver le candidat parfait ;
  • 2-3 mois pour qu’elle ou il puisse quitter son précédent travail ;
  • 3-6 mois pour la ou le former et l’intégrer.

Donc presque 8/15 mois, parfois plus, depuis le jour où vous décidez de recruter quelqu’un pour qu’elle / il soit pleinement opérationnel(le). Au cours des entretiens, les entreprises se concentrent sur la recherche d’un candidat dont les compétences répondent à la fiche de poste. Ainsi il pourra valider sa période d’essai et ne pas se faire licencier parce qu’elle / il n’est pas suffisamment bon. Malheureusement, si l’on regarde les chiffres (étude de 2017 sur les employés français), vous trouverez cette répartition des motifs de départs :

  • 40% de démissions (A)
  • 20% de rupture de période d’essai (B)
  • 20% de mises à pieds (C)
  • 10% de ruptures conventionnelles (B)
  • 10% répartis entre licenciement (C) et départs à la retraite (A)

Comme vous pouvez le constater, environ 45% des départs se font à l’initiative de l’employé(e) (A), 30% sont des motivations partagées (B) et seulement 25% de départ sont décidés par l’entreprise (C) !

⇒ Pourquoi se concentrer uniquement sur la recherche du meilleur candidat pour votre entreprise ? Il faut selon moi passer autant de temps à chercher le candidat pour lequel nous sommes la meilleure entreprise !

Durant les entretiens, l’autre point que j’essaie de découvrir est de savoir si les personnes en face de moi aiment l’industrie, le produit, le problème que nous essayons de résoudre. C’est primordial pour être un bon Product Manager et nous couvrirons cet aspect dans le prochain chapitre “F for Fan”.

Inscrivez vous à notre newsletter

- Les articles du blog directement dans votre boîte mail

- Une revue de presse du Product Management

- Pas plus de deux mails par mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *